Events / イベント

« 前へ | 次へ »
Title:

Forum 'Philosophie et Éducation' Le droit à la philosophie : la déconstruction des institutions de recherche et d'enseignement à l'époque de la globalisation

終了しました
Date:
2008年11月24-25日
Place:
パリ高等師範学校、国際哲学コレージュ(フランス、パリ)

Forum international 'Philosophie et Éducation' organisé par UTCP, ENS et CIPh
国際フォーラム「哲学と教育」(UTCP、パリ高等師範学校、国際哲学コレージュの共催)

Le droit à la philosophie : la déconstruction des institutions de recherche et d’enseignement à l’époque de la globalisation
「哲学への権利―グローバル化時代における研究教育制度の脱構築」

Lundi 24 novembre 2008, 14:00-18:00
  la salle Jules-Ferry à l'ENS au 29 rue d'Ulm 75005 Paris
  sous la résponsabilité de Dominique LESTEL et Yasuo KOBAYASHI
Conférences 'Institution, formation, évaluation'
研究発表:「制度、人材育成、評価」

Intervenants:
Michel Deguy (Professeur émérite Université de Paris 8)
Hisashi Fujita (Université de Hitotsubashi)
Kazumichi Hashimoto (Université de Tokyo)
Yoshinori Tsuzaki (Université de Marc Bloch - Strasbourg II)
Président: Yuji Nishiyama (UTCP)

Mardi 25 novembre 2008, 18:00-22:00
  la salle B au Collège international de Philosophie au 1 rue Descartes 75005 Paris
  sous la résponsabilité de Yasuo KOBAYASHI et Yuji NISHIYAMA
Débat 'Les situations internationales d’enseignement supérieur et l’avenir des Humanités'
討議:「高等教育の国際的状況と人文学の未来」

Intervenants:
France: Gisèle Berkmann (CIPh)
Argentine: Francisco Naishtat (Université de Buenos Aires, CIPh)
Italie: Marco Filoni (Polytechnique de Milan)
Japon: Yuji Nishiyama (UTCP)
Président: Yasuo Kobayashi (UTCP)

【現地報告@パリ】キャンパス計画―フランスの大学改革
【現地報告@パリ】思考の方向を定めるとはどういうことか―フランスの高校における哲学教育
【報告】国際フォーラム「哲学と教育―哲学への権利」第1日目(日本語)
【報告】国際フォーラム「哲学と教育―哲学への権利」第1日目(中国語)
【報告】国際フォーラム「哲学と教育―哲学への権利」第2日目(日本語)
【報告】国際フォーラム「哲学と教育―哲学への権利」第2日目(中国語)


PhiloEdu3.gif
ポスターをダウンロード

    La déconstruction est une pratique institutionnelle pour laquelle
     le concept d'institution reste un problème. – Jacques Derrida

  Au 21e siècle, les informations constituent un élément plus important que les biens et les services pour les activités économiques et les milieux sociaux. Dans cette 'société fondée sur la connaissance (knowledge-based society)', on estime que les organismes d’enseignement supérieur, notamment les universités, jouent un rôle de plus en plus décisif. Les universités, ne pouvant plus maintenir une situation de 'solitude et de liberté' (Humboldt), isolée de la société, ont tendance à se transformer en une organisation bureaucratique, qui fonctionne efficacement dans une société et une économie plongées dans le processus de la globalisation rapide.

  Ces dernières années, nous sommes témoins des transformations drastiques que subissent les institutions d'enseignement supérieur dans le monde entier. Dans les recherches académiques, on met fortement en avant le principe de concurrence, et l'on accorde de l'importance à la rentabilité et à l'efficacité. Dans l'enseignement, on respecte surtout la formation professionnelle, au profit du capitalisme global le plus avancé. Dans l'administration, on pratique une méthode de gestion sous la forme du Top-down, où s'introduisent des conceptions issues du secteur privé. À présent, tant du point de vue de la recherche et de l'enseignement que de celui de la planification et de la gestion, les établissements d'enseignement supérieur sont poussés à la concurrence internationale au sein du capitalisme global, mais en même temps, ils s'insèrent dans un cadre national-nationaliste comme moyen de renforcer la puissance du pays.

  Dans ces conditions, quelle raison d'être reste-t-il donc pour les Humanités, notamment pour la philosophie, qui apparaît comme plutôt étrangère à la logique du capital ? Désormais, dans quelles institutions les Humanités, et notamment la philosophie, doivent-elles être réalisées ?

  Ce forum international 'Philosophie et Éducation' est organisé par le 'University of Tokyo Center for Philosophy', dans le cadre du 'Collège international de Philosophie'.
  Le 'Collège international de Philosophie (CIPh)' est fondé à Paris en 1983 à l'initiative de Jacques Derrida. Le Collège est conçu comme un espace rendant possible un nouveau type de philosophie, né d'une communication académique non-hiérarchique et non-centralisée entre différentes disciplines telles que la science et l'art, la littérature, la psychanalyse, la politique, etc.
  'University of Tokyo Center for Philosophy (UTCP)'’ est fondé à Tokyo en 2001, avec pour directeur Yasuo Kobayashi. Sur l’exemple du CIPh, l'UTCP a essayé de rétablir de tous côtés l'exercice de la philosophie, principalement sous la forme selon laquelle elle s’est développée en Amérique du Nord et en Europe, et ce en y incorporant l'Asie orientale et en outre la région islamique, ne cessant ainsi d’espérer par ses recherches, fondées sur le dialogue académique entre les civilisations, une nouvelle forme de philosophie.

  Le CIPh et l'UTCP ont déjà organisé deux forums internationaux 'Philosophie et Éducation' à Paris, les 8 novembre 2006 et 8 janvier 2008. Lors de ces deux forums qui ont principalement pour objet les relations entre la philosophie et la pédagogie, les intervenants ont traité de Derrida, Blanchot, Deleuze, Foucault, Benjamin et Lacan, etc. Dans ce troisième forum, nous posons une question fondamentale partagée par le CIPh et l'UTCP, qui essaient tous les deux de trouver et de planifier un nouveau type d'institutions pour la philosophie : Dans cette époque troublée, dans quelles institutions de recherche et d'enseignement devons-nous élaborer la responsabilité des Humanités, le droit à la philosophie ? Afin d'envisager l'avenir des Humanités et de la philosophie, nous posons à nouveau la question de la déconstruction des institutions de recherche et d'enseignement à l’âge de la globalisation.


« 前へ  |  次へ »
  • HOME>
    • Events>
      • Forum 'Philosophie et Éducation' Le droit à la philosophie : la déconstruction des institutions de recherche et d'enseignement à l'époque de la globalisation
↑ページの先頭へ